Intégration sensorielle

Comment créer un environnement d’intégration sensorielle ?

Mais d’abord pourquoi créer un environnement d’intégration sensorielle ?

Nous apprenons en grande partie inconsciemment à combiner nos sens (vue, ouïe, odorat, toucher, goût, équilibre, perception du corps dans l’espace) pour appréhender notre environnement. Les enfants souffrant d’autisme ou autre trouble neurologique ont parfois des difficultés à faire cet apprentissage. Les exercices d’intégration sensorielle prennent alors tout leur sens. Le but étant de créer un environnement expressément conçu pour stimuler et éveiller tous les sens de l’enfant.

Les ergothérapeutes utilisent très souvent les salles sensorielles pour donner aux enfants l’envie de courir et de jouer. Au cours d’une séance, l’enfant interagit en tête-à-tête avec l’ergothérapeute et participe à des activités qui combinent la stimulation sensorielle et le mouvement.

Voici quelques exemples d’activités à faire chez vous :

  • se balancer dans un hamac (mouvement du corps dans l’espace)
  • danser sur de la musique (ouïe)
  • jouer avec des boîtes remplies de haricots, de pâtes sèches etc (toucher)
  • ramper dans des tunnels (toucher et mouvement du corps dans l’espace)
  • jouer avec des balles sensorielles et des grosses balles sensorielles (toucher et coordination œil-main)
  • se tenir en équilibre sur une poutre (équilibre)

Et surtout ... encouragez le et félicitez le ! Cela reste avant tout un jeu qui doit être ludique et agréable :)

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont relus avant d'être publiés

Bilibo, fournitures scolaires, casque anti bruit ou encore outils sensoriels...

Pour nos dernières arrivées, c'est par ici !